Théâtre : QUELQUES CONSEILS UTILES AUX ÉLÈVES HUISSIERS

« Gardez-vous comme de la peste de toute provocation. Les expulsés sont, semble-t-il,
plus susceptibles que la moyenne de la population. »

Figure d’un pouvoir qui abuse de ses prérogatives, sans cesse débordé par ses affects, comique malgré lui, odieux et ordinaire, cet huissier de justice donne à ses élèves une leçon qui dépeint – sur un mode humoristique- cet abus de pouvoir, son aveuglement et la bonne conscience qui le légitime. Lors de cette conférence sur les procédures de saisie et d’expulsion, il va mettre en garde ses élèves devant les ruses déplorables employées par le pauvre, coupable de sa condition. Quelques conseils Utiles aux élèves huissiers est une satire grinçante d’actualité.
Les huissiers de justice n’ont pas bonne réputation. C’est le métier qui veut ça, sûrement plus à tort qu’à raison. Mais si celui-ci, tout zélé qu’il est, sonne à votre porte, restez bien à l’abri derrière vos judas… Si vous demandez à Maître Échinard, huissier de justice assermenté, ce qu’il pense de la trêve hivernale des expulsions locatives qui court tous les ans du 1er novembre au 15 mars, et qui vient de débuter, il vous répondrait sûrement : « La France n’est pas la Sibérie ! » Il est comme ça Maître Échinard, il ne fait pas dans le détail, même si son métier est de faire respecter les décisions de justice et les lois à la lettre… Avec ses cheveux bien coiffés, sa raie sur le côté, sa petite moustache qui gigote et s’agite à chaque fois qu’il prend la parole, si possible de manière docte et définitive, son costume à la mode ancienne, Maître Échinard va s’échiner à enfoncer les portes fermées à double tour (c’est son métier), et zélateur qu’il est, les scellés compris. Un sujet que le poète rangerait à coup sûr au rayon « cruellement encravatés »…
Pour Maître Échinard, la question est surnuméraire, tant cet auxiliaire de justice passionné par son métier, garant de la défense de la République, se montre intarissable sur sa profession. Le voici d’ailleurs qui débute sa conférence debout sur son estrade, sa scène : « La leçon d’aujourd’hui va porter sur un chapitre fort épineux de notre ministère. Je veux parler des procédures de saisie et d’expulsion qui nous valent, comme vous le savez, une injuste réprobation… » Vous avez cerné l’homme ? Avec Maître Échinard, on ne plaisante pas : la mauvaise foi est érigée au rang de religion. Cet huissier jargonneur et donneur de leçons inhumaines n’est bel et bien qu’un personnage de théâtre, et d’autant plus principal qu’il en est l’unique de la pièce écrite par la savoureuse Lydie Salvayre.

huissiersAfficheBd

 

Extrait

(…) Mais je voudrais aborder à présent un aspect très réconfortant de notre ministère : les expulsions dites faciles. Les expulsions dites faciles concernent, pour l’essentiel, les personnes âgées. Nous, les huissiers de justice, nous rangeons tous à cet avis : les expulsions des personnes âgées sont de très loin les plus rapides et, conséquemment, les plus aisées. Les tremblements qui affectent leurs membres, le peu de force musculaire qu’il leur reste, ajoutés au déclin progressif de leurs facultés mentales concourent à rendre les personnes âgées particulièrement sensibles à nos arguments et d’une amabilité à notre endroit rien moins qu’exquise. L’amabilité des personnes âgées à notre endroit n’a pas d’équivalent et doit être portée entièrement à notre crédit, n’en déplaise à nos détracteurs. L’amabilité des personnes âgées à notre endroit semble directement proportionnelle au soulagement inespéré que fait naître en leur cœur notre avis de passage. Il en effet banal de constater que les personnes âgées accueillent leur menace d’expulsion avec un profond sentiment de délivrance. La plupart d’entre elles se réjouissent infiniment à l’idée de s’enfuir de leur infâme cagibi pour être hébergées dans des foyers où le couvert et la caléfaction sont assurés en permanence. Certaines qui savent déchiffrer derrière la rudesse de nos méthodes, l’excellence de nos intentions, vont même jusqu’à nous remercier. D’autres enfin, qui souffrent d’être privées de visites depuis quelques années, nous offrent petits verres et collation, c’est très gentil, puis se lancent dans le lugubre récit de leur vie. Notre rôle est de les écouter, du moins un court instant, et ce, quelle que soit l’aversion qu’elles nous inspirent. J’insiste sur ce côté de notre profession totalement ignoré du vulgaire dont l’obsession consiste essentiellement à nous disqualifier.
Mesdemoiselles et Messieurs, nous faisons, croyez-moi, œuvre utile. Je voudrais que vous en fussiez conscients. Et avant de terminer notre leçon, une note de gaité ! Les constats d’adultère ! Ah !
Ah ! Je vois déjà vos visages s’éclairer ! (…)

 

Un peu plus sur Frédéric…

… parce que ce gars est génial.
Vous pouvez consulter le site de Frédéric Andrau ici.
Je vous recommande tout particulièrement de regarder cette vidéo :

 

 

INFOS PRATIQUES

QUELQUES CONSEILS UTILES AUX ÉLÈVES HUISSIERS
Une pièce de Lydie Salvayre Editions Galimard
Avec Frédéric Andrau
Mise en scène de Jeanne Mathis Lumière Ivan Mathis
Manufacture des Abbesses 7 rue Véron 75018 Paris Téléphone :+33 1 42 33 42 03 http://www.manufacturedesabbesses.com
métro : Abbesses (ligne 12) ou Blanche (ligne 2), voire Pigalle (ligne 2, 12 bus : le 67 Place Pigalle, le 54 et le 30 passent par la Place Blanche et la Place Pigalle. Voiture : Il n’est pas toujours facile de se garer dans le quartier. Nous vous conseillons, un parking au M°Anvers ou rue Forest, (entre Blanche et Place Clichy).
Durée : 1h Prix des places 24€, tarif réduit 13€ (étudiants, chômeurs, +de 65 ans, groupe de 10 et plus)
du 19 juin au 27 juillet 2013 à 19h du mercredi au samedi
Coproduction : La Main Gauche – Fontenay-en-scènes/Fontenay-sous-Bois – DE LA FARGUE/wpevent.fr Coréalisation : Manufacture des Abbesses, Théâtre Arto – Théâtre Méditerranée. La compagnie Kaïros Théâtre a été soutenue à la création par le Conseil Général du Var. La Main Gauche bénéficie d’aides au fonctionnement de la part du Conseil Général du Val-de- Marne, de la ville de Fontenay-sous-Bois et du Conseil Régional d’Ile-de-France

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s